Le droit de faire expulser des squatteurs de chez soi est un droit absolu !16/09/2019  



La Cour de cassation vient opportunément rappeler que tout propriétaire a le droit de disposer de son bien de la manière la plus absolue. Il a donc, en toute situation, le droit de faire expulser des personnes qui occupent son bien de manière non autorisée.

Un propriétaire réclamait le départ des personnes qui occupaient son terrain avec des caravanes et qui invoquaient le droit à valeur constitutionnelle de disposer d'un logement décent. La Cour de cassation est venu opportunément rappeler que tout propriétaire a le droit de disposer de son bien de la manière la plus absolue. Il a donc, en toute situation, le droit de faire expulser des personnes qui occupent son bien de manière non autorisée. Car si le droit de disposer d'une logement décent est opposable aux personnes publiques que sont notamment l'État et les collectivités, il ne l'est pas aux particuliers, ont souligné les juges, et tout propriétaire a d'abord le droit de jouir et de disposer de son bien de la manière la plus absolue, à la condition de ne pas en faire un usage interdit.

Le droit de faire expulser des squatteurs est un droit absolu, lié au droit de propriété protégé par la Convention européenne des droits de l'homme et par la Constitution. Il ne peut pas être mis en balance avec le droit au respect du domicile de l'occupant, déclare la Cour de cassation.

Dès lors, tout propriétaire a le droit d'obtenir en référé, c'est à dire selon la procédure d'urgence, l'expulsion des occupants sans droit ni titre, sans entrer dans une discussion sur le droit au respect de la vie privée et familiale des occupants, ni de leur droit à occuper un logement décent. Dès lors, toute occupation non autorisée par autrui est, de par la gravité de l'atteinte à ce droit, un trouble manifestement illicite qui ne peut pas être mis en balance avec des droits qu'auraient les occupants.


 Autres articles sur le même sujet :
Loger n’est pas employer !

La Cour de cassation rappelle que donner un logement gratuit en échange de services comme le gardiennage d'une propriété ne revient pas à conclure un contrat de travail.

Le démembrement rend vos biens immobiliers insaisissables

Voici un arrêt Cour de Cassation qui va faire du bruit ! Il indique clairement que l’on peut rendre un bien immobilier insaisissable par le biais de son démembrement entre nu-propriétaire et usufruitier.

Perquisition fiscale : un nouveau recours contre la visite domiciliaire

La Cour européenne des droits de l'homme élargit le droit de contestation, et donc de refus de la perquisition fiscale, à toute personne concernée, de près ou de loin, par le dossier.

Pourquoi la loi Elan protège mieux les bailleurs

Échaudés par les taxes, les impôts, les réglementations, les bailleurs investisseurs délaissent l’immobilier locatif. Comment les faire revenir ? Le gouvernement veut leur faire les yeux doux avec la loi Elan.

Restitution du dépôt de garantie : la majoration pour retard est validée

Le dispositif de majoration du dépôt de garantie à défaut de restitution dans les délais prévus est bien conforme à la Constitution.

Immobilier locatif : la loi Nogal veut pacifier les rapports locatifs

Mickaël Nogal, député LREM, vient de présenter une proposition de loi destinée à modifier les rapports entre propriétaires et locataires.