La production de crédits s’accélère07/09/2015  



Mais en général le mois d’août n’est pas un mois particulièrement actif. Cette année encore, la demande s’est repliée et le rythme d’évolution de la production a ralenti. Pour autant, en août, le rythme reste élevé : + 65.3 % pour la production et + 56.7 % pour le nombre de prêts. La reprise des marchés est donc toujours rapide et intense. Et bien que « spectaculaire » des rythmes de progression aussi élevés avaient déjà été constatés par le passé, lors de chaque reprise des marchés immobiliers, et plus récemment en 2010 et en 2013, à la même époque de l’année. Le redressement qui se poursuit permet au rythme d’évolution d’accélérer en août : + 32.8 % pour la production et + 26.4 % pour le nombre de prêts bancaires accordés. Les taux des crédits du secteur concurrentiel se sont établis à 2.17 %, en moyenne (2.21 % pour l’accession dans le neuf et 2.20 % pour l’accession dans l’ancien). La révision des barèmes de taux de la plupart des établissements de crédits est intervenue durant l’été. Elle reste néanmoins modérée, en comparaison des désordres que la crise grecque a provoqués sur les marchés financiers.
Alors que l’OAT à 10 ans a augmenté de plus de 85 points de base entre la mi-avril et la mi-juillet, les taux des crédits immobiliers n’ont cru que de 16 points de base depuis juin : 12 points de base sur le marché du neuf et 16 points de base sur le marché de l’ancien.
Mais comme dans le même temps, les durées des prêts se sont allongées, l’amélioration de la solvabilité de la demande n’a pas été remise en question. Depuis la fin de l’année 2013, elle équivaut toujours à un recul des prix de 10.0 %, tant sur le marché du neuf que sur celui de l’ancien !


 Autres articles sur le même sujet :
Crédit immobilier : les emprunteurs à la fête !

Nouvelle baisse des taux et fort rebond de la production de crédits immobiliers, tel est le constat de l’Observatoire Crédit Logement CSA pour ce début d’année 2016.

Pourquoi les Français boudent les prêts à taux variables ?

Selon l’Observatoire du Crédit Logement CSA, la baisse des taux soutient toujours la reprise des marchés immobiliers et n’a pas été contrariée par la remontée des taux longs, la volonté des banques de redynamiser la demande restant intacte.

Le marché locatif se raffermit

Selon la dernière note de conjoncture de l’observatoire Clameur, depuis le début de l’année 2015, la reprise d’activité du marché locatif privé se renforce.

Les crédits immo sous les 2%

Les taux des crédits immobiliers du secteur concurrentiel se sont établis en moyenne à 1,99 % en juin, contre 2,01 % en mai, selon le dernier tableau de bord de l'Observatoire Crédit Logement / CSA.

Les taux en hausse

L'Observatoire Crédit Logement estime que les taux n’ont pas cessé d'augmenter pour retourner à leur bas niveau de début d'année.

Les taux se stabilisent

L'Observatoire Crédit Logement, qui publiait en fin de semaine dernière, les résultats du troisième trimestre, estime que les taux ont fini par cesser d'augmenter pour retourner à leur bas niveau de début d'année.