Revalorisations légales au 1er janvier26/12/2011  


Le SMIC passe à 9.22 euros brut de l’heure pour atteindre 1.365 euros pour 35 heures hebdomadaires, soit environ 1.073 euros net par mois (+ 1,6 %).

Le revenu de solidarité active est revalorisé de 1,5 % (conformément à l’inflation prévue en 2011) pour atteindre 466,99 euros par mois pour une personne seule sans enfant, 700,49 euros pour un couple sans enfant ou une personne seule avec un enfant.

Les allocations familiales sont également augmentées de 1,5 % : 125,78 euros pour deux enfants (après CRDS), 286,94 euros pour trois enfants.

 Les autres prestations familiales, telles que la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) ou le congé parental, progressent au même rythme. -Les retraites du régime général du privé ne seront, elles, augmentées qu’au 1er avril, à un niveau non encore fixé (cela dépendra de l’inflation moyenne réellement constatée en 2010).

Le plafond de la Sécurité sociale progresse de 2,1 %, à 2.946 euros par mois.


 Autres articles sur le même sujet :
Prestations familiales et RSA : +1,5 % au 1er janvier

La Caisse nationale d'allocations familiales a confirmé que les prestations familiales seront revalorisées de 1,5 % au 1er janvier.

Une inflation toujours tendue

L'inflation continue de se tendre en France, même si elle reste relativement basse dans l'absolu. En septembre, les prix à la consommation ont augmenté de 1,5% sur 1 an. Ce n'est pas énorme, mais c'est une hausse que l'on avait pas encore vu cette année. L'analyse de Nicolas Bouzou, économiste et fondateur du cabinet Asterès.

Inflation : éclaircie à l'horizon

Sur les 3,6% d'inflation de juillet, 1% émanent de l'alimentation, et 1,5% de l'énergie. Une stabilisation des cours des matières premières sur les niveaux actuels (déjà très élevés) permettrait donc de ramener progressivement l'inflation française vers son niveau de ces dernières années, c'est-à-dire à peu près 1,5%.

Le Conseil constitutionnel valide la modulation des allocations familiales

Le Conseil constitutionnel s'est prononcé sur la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 et a validé l'essentiel de ses dispositions, notamment la modulation, à compter du 1er juillet 2015, du montant des allocations familiales selon le revenu du ménage.

Les taux qui baissent et les autres…

Taux de cotisation d'allocations familiales en baisse, taux de cotisation d'assurance vieillesse en hausse.

Les premières mesures Hollande arrivent

Le plafond du livret A bientôt va être doublé, les impôts vont augmenter, tout comme l'allocation de rentrée.