Les ménages réduisent leurs placements financiers28/04/2014  



La Banque de France vient de publier les comptes financiers des agents non financiers en France pour le quatrième trimestre 2013. Le constat qui est fait concernant les ménages est le suivant : ils réduisent leurs flux de placements financiers au quatrième trimestre, passant de 17 à 8,4 milliards d'euros. La réduction se fait particulièrement sur les dépôts à vue (où on passe de 4,6 à 1,7 milliards d'euros) et sur l'assurance-vie et l'épargne retraite (où on passe de 10,4 à 7,5 milliards d'euros). Sur l'ensemble de l'année 2013, les placements financiers des ménages reviennent à 71 milliards, après 87 milliards en 2012. En légère progression sur le début d'année, le flux net des emprunts bancaires retombe lui aussi un peu au quatrième trimestre (7 milliards d'euros). Sur l'ensemble de l'année en revanche, il est quasiment stationnaire par rapport à 2012 (27 milliards d'euros).

Concernant les sociétés non financières (SNF), le flux trimestriel de leurs placements augmente au quatrième trimestre 2013, passant de 6,2 à 14,6 milliards d'euros. La principale progression a lieu pour leurs dépôts, passant de 7,6 à 17,5 milliards d'euros.  Elles accroissent également leur flux de ressources financières (de 16,6 à 30,2 milliards d'euros, entre les deux derniers trimestres 2013). Le principal accroissement a notamment lieu avec leurs émissions nettes d'actions et autres participations (22,7 milliards d'euros au quatrième trimestre) et, dans une moindre mesure, leurs utilisations d'emprunts bancaires (5,5 milliards d'euros).

 



 Autres articles sur le même sujet :
La structure du patrimoine financier des ménages français évolue peu

La structure du patrimoine financier des ménages français évolue peu depuis 2011 ; à fin juin 2013, les placements des ménages sont composés majoritairement de dépôts bancaires, à hauteur de 27 %, et d’assurance vie pour 35 %. Toutefois, une nette progression de la part de l’épargne bancaire réglementée est observée (de 8,7 % des encours fin 2010 à 11,0 % fin juin 2013) dans un contexte de diminution des flux de placements financiers des ménages.

Placement: Léger regain des placements en titres financiers

Au deuxième trimestre 2014, les ménages constituent moins de placements sous forme de dépôts bancaires et d’assurance-vie qu’au trimestre précédent. Les placements financiers des ménages reculent ainsi de 1,3 milliard d’euros.

Le patrimoine des ménages augmente faiblement

En 2012, le patrimoine des ménages continue de ralentir (+ 1,6 % après + 4,3 % en 2011, tableau 2). Il atteint 10 544 milliards d’euros, ce qui correspond à huit fois leur revenu disponible net (graphique). Sa décélération reflète la stagnation de leur patrimoine non financier, tandis que leur patrimoine financier rebondit.

L’assurance-vie, moteur du financement de l’économie

D’après les derniers chiffres communiqués par la FFSA, les assureurs ont investi en 2013 à hauteur de 1125 milliards d’euros dans l’économie productive. 55% des investissements des assureurs sont réalisés sur le territoire.

L'épargne salariale à le vent en poupe

Les actifs gérés en épargne salariale ont encore progressé au 1er semestre, pour approcher les 111 milliards d'euros à fin juin, selon l'Association française de la gestion financière (AFG).

L’assurance-vie reste un des produits préférés des ménages

Après les livrets d’épargne, l’assurance-vie reste le placement financier privilégié des ménages : 36,5 % des ménages métropolitains en possèdent au moins une.