Coup de pouce au microcrédit07/05/2018  



Bruno Le Maire a profité du 30e anniversaire de l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie), acteur du secteur du microcrédit en France, pour annoncer ses initiatives pour booster le microcrédit et lui permettre d’atteindre 2 milliards d'euros d'ici 2023 (1,4 milliard d'euros en 2016). L’État mise sur la simplification et les incitations financières pour encourager la pratique. Les limites d'âge jusqu'ici en vigueur seront supprimées par décret. Quelle que soit la date de leur création, les entreprises pourront ainsi être candidates à ce type d'emprunt. Auparavant, elles ne devraient pas avoir plus de 5 ans pour une première demande, ni plus de 7 ans pour un deuxième prêt. Bercy va renforcer de +10 % pendant 5 ans, le Fonds de cohésion sociale (FCS) qui garantit les microcrédits. Il est géré par la Caisse des dépôts.

 


 Autres articles sur le même sujet :
Les investissements des Britanniques dans les Alpes ont-ils baissé ?

La France n'est plus en 2016 la première destination mondiale de ski. Elle a laissé sa place aux Etats-Unis.

Paris veut favoriser la transformation de bureaux en logements

Anne Hidalgo a annoncé une nouvelle mesure destinée à favoriser la création de nouveaux logements.

Quatre mesures fiscales pour le plan climat

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé quatre mesures budgétaires destinées à mettre en œuvre son "plan climat ».

Les prix de l’immobilier à la hausse

Selon l’indice Notaires de France-Insee, la fin d’année 2015 a vu ses prix immobiliers augmenter de façon très légère avec une moyenne de 0,4 % dans l’ancien.

Les ménages puisent dans leur LDD

Selon les chiffres de la Caisse des dépôts, le livret A a maintenu une collecte nette légèrement positive en septembre : 140 millions d'euros ; à l'inverse, le livret de développement durable enregistre une collecte nette négative : - 550 millions d'euros.

Immobilier : Les Français sont peu endettés

Selon la 4ème édition de l’étude Crédit Foncier sur les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2015, la France se situe au 10ème rang européen s'agissant du niveau d’encours de crédits immobiliers par ménage propriétaire (47 096 euros).