L'assurance-vie reprend des couleurs05/09/2017  



L'assurance-vie a enregistré en juillet une collecte nette de 2,1 milliards d’euros, selon les derniers chiffres de la Fédération Française de l’Assurance. Elle s’était élevée à 600 millions en juin après 100 millions en mai. Ce montant est cependant inférieur à celui de juillet 2016 : 2,5 milliards d’euros. La collecte nette ressort à 4,2 milliards d’euros depuis le 1er janvier, un niveau bien inférieur à celui de 2016 : 14,8 milliards d’euros. Les supports en unités de compte, des produits investis en partie en actions actuellement poussés par les assureurs car plus rentables et moins consommateurs en fonds propres, ont enregistré 2,7 milliards d'euros de cotisations contre 2,2 milliards d'euros un an plus tôt. Les versements sur les supports unités de compte représentent 21,4 milliards d'euros sur sept mois, soit 27 % des cotisations.

 


 Autres articles sur le même sujet :
L'assurance-vie dépasse 1.500 milliards d'euros

L'assurance-vie a passé le cap des 1.500 milliards d'euros en France après avoir enregistré en août un huitième mois de collecte nette positive, selon les chiffres publiés lundi par la Fédération française des sociétés d'assurance et le Gema.

L’assurance vie toujours en hausse

L'assurance vie a connu une nouvelle collecte nette positive en ce mois d'octobre 2015, selon les chiffres de la FFSA.

L'assurance vie progresse en août

L'assurance vie a enregistré en août une collecte nette positive pour le huitième mois consécutif, a annoncé la Fédération française des sociétés d'assurance.

Assurance vie : collecte nette positive en novembre 2015

Le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances en cumul depuis le début de l’année est de 121,5 milliards d'euros (116,3 milliards d'euros sur la même période en 2014).

Assurance-vie : collecte nette positive en janvier

Le montant des cotisations collectées en assurance-vie au cours du premier mois de 2015 est de 11,2 milliards d'euros, en baisse de 9,7 % par rapport à décembre 2014,

Les Françaises sont plus fourmis

Les Françaises épargnent plus que les Français mais elles sont plus frileuses lorsqu'il s'agit d'investir, selon une étude du gestionnaire d'actifs américain BlackRock.