Les prix flambent pendant les vacances04/09/2017  



Selon l’Insee, sur un an, les prix à la consommation augmenteraient de 0,9 % en août 2017, après +0,7 % le mois précédent selon l'estimation provisoire réalisée fin août. Cette hausse de l'inflation résulterait d'une nette accélération des prix de l'énergie et d'une croissance un peu plus rapide des prix des services. En revanche, les prix des produits alimentaires ralentiraient un peu et ceux des produits manufacturés baisseraient plus fortement que le mois précédent.


 Autres articles sur le même sujet :
La vraie fausse baisse des frais bancaires

En 2015, les frais bancaires baissent très légèrement (- 0,5%) et s'établissent à 186,20€ par an mais, pour une petite moitié des Français, ils augmentent...

Immobilier : le marché repart doucement

Les prix des logements anciens sont stables sur un an, et les transactions continuent d'augmenter.

Immobilier : le repli se confirme

Selon l'indice PAP qui évalue le marché immobilier entre particuliers, au mois de décembre 2014, le prix des appartements marque un repli de 0.56 %, celui des maisons a progressé de 0.45%. L’indice provisoire Notaires INSEE des logements anciens en France, lui, recule de 0,4 % au 3e trimestre après une quasi-stabilité au 2e trimestre. Sur un an, il affiche une baisse de 0,9 % et il se situe 4,7 % en dessous de son plus haut de 2011.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.

L’achat d’or plus facile

Un arrêté publié au journal officiel détaille l'obligation d'information du consommateur sur le prix d'achat des métaux précieux prévue par la loi Hamon du 17 mars 2014 relative à la consommation (article 24).

Crédit immobilier : pas d'accalmie estivale sur le front des taux

Dans sa note de conjoncture mensuelle, le courtier en ligne de crédit immobilier Empruntis observe que les derniers réajustements opérés début août par les établissements de crédit renforcent les différents relèvements de taux entamés en juin.