Ce que vous encourrez en cas de retard de déclaration d’impôt13/03/2017  



En cas de dépôt tardif spontané, la majoration est de 10 % et en cas de dépôt tardif dans les trente jours d'une mise en demeure, elle est de 20 %. Si la déclaration n'est pas déposée après mise en demeure ou déposée plus de trente jours après la mise en demeure, la majoration passe à 40 %. Une instruction fiscale vient de commenter ces dispositions.

 


 Autres articles sur le même sujet :
Fraude fiscale : Pénalités en hausse

Le gouvernement a annoncé une augmentation des pénalités appliquées actuellement pour la non-déclaration d'avoirs détenus à l'étranger.

Ouverture du service de correction des impôts en ligne

L'administration permet aux contribuables ayant télédéclaré leurs revenus de rectifier en ligne leur déclaration.

Impôts : l’année qui change tout !

Lancement officiel de la campagne 2017 pour la déclaration des revenus 2016.

Non-salariés : baisse des seuils de dématérialisation au 1er janvier 2018

À compter du 1er janvier 2018, seront abaissés les seuils de revenus ou de chiffres d'affaires au-delà desquels la déclaration d'impôt et le paiement des cotisations sociales doivent être réalisés par voie dématérialisée.

Date butoir le 3 mai pour les déclarations fiscales

Cette date butoir du 3 mai s'applique uniquement aux professionnels et entreprises qui doivent valider leur déclaration fiscale annuelle.

Déclaration de SCI

Les associés des sociétés civiles immobilières relevant de l'impôt sur le revenu doivent envoyer leurs déclarations de résultats aux impôts, avant le 3 mai 2017.