Le climat des affaires se gâte29/02/2016  



En février 2016, le climat des affaires en France se replie. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, perd deux points et retrouve son niveau de long terme (100). Le climat est stable dans l'industrie, perd un point dans le bâtiment et les services, et deux points dans le commerce de détail. En dépit du repli du climat des affaires, l'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant une situation conjoncturelle favorable.


 Autres articles sur le même sujet :
La conjoncture Outre-mer s’améliore en 2015

Pour l’IEDOM, l’indicateur du climat des affaires (ICA) a été globalement bien orienté dans les DOM en 2015.

La construction rédémarre

Les indicateurs de la construction affichent de bons résultats en ce début d’année.

Qui paye le moins de charges fiscales sur les revenus du travail ?

La charge fiscale pesant sur le salarié moyen est restée constante à 35.9 % dans les pays de l’OCDE en 2015, mettant ainsi un terme à une série de hausses annuelles depuis 2011, selon un nouveau rapport.

Créations d’entreprises en baisse

L’Insee note un repli des créations d'entreprises en août 2017.

Ou gagne-on le mieux sa vie comme indépendant ?

Les professionnels indépendants, hors secteur agricole et auto-entrepreneurs, ont retiré en moyenne 3 260 € par mois de leur activité non salariée, selon la dernière enquête de l'INSEE qui constat de fortes disparités entre le Nord et le Sud.

Les grandes villes captent l’essentiel de la création d’emploi

En 2013, comme en 2008, les zones d’emploi autour des grandes agglomérations concentrent les arrivées d’emplois, qu’il s’agisse de créations ou de transferts.